Avant qu’il y eût des rois il existaient des barons de Montmorency

aurait dit un jour Henri de Montmorency à un ambassadeur anglais.
Cette très ancienne famille remontait bien avant l’ascension au trône des Capétiens. La tradition faisait remonter leur généalogie au Gaulois Lisbius lequel donna hospitalité à Saint Denis, et partagea son martyre. Une autre légende raconte que les Montmorency descendraient d’un compagnon d’armes de Clovis, le premier à recevoir le baptême après le roi.
La Charte de Lothaire datant de 958, établit que Bouchard de Bray était fils d’Alvéric, chef des armées du roi Charles III le Simple (899-922) et de l’une des filles d’Eduard Ier (899-924) roi des Anglo-Saxons. Son fils, Bouchard Ier le Barbu sera le premier seigneur de Montmorency. Ce même fils par son alliance, établira la descendance des Montmorency, de Pépin le deuxième fils de Charlemagne.
Les armoiries des Montmorency, racontent les vénérables faits d’armes de leurs ancêtres.

Les premières armoiries étaient d’or à la croix de gueules.
En 978, Othon II le Sanguinaire, Empereur d’Allemagne, envahit la France. Au cours d’une bataille, Bouchard le Barbu s’empara de quatre oriflammes portant chacun un alérion ( l’alérion, dans le language de l’héraldique est un aiglon sans bec ni pieds). Le roi lui accorda le droit de porter ces aigles aux quatre angles de la croix rouge de sa bannière.

Au cours de la bataille de Bouvines (1214), Mathieu II, dit le grand Connétable, enleva à lui seul, douze enseignes aux troupes coalisées de Jean sans Terre, d’Othon IV, des comtes de Flandres et de Boulogne qu’il présenta en hommage au roi de France, Philippe Auguste. La légende raconte que le roi mit son doigt dans le sang des blessures du Connétable et en traça une large croix sur l’écusson qu’il portait. Le roi l’autorisa d’ajouter ces douze alérions aux ceux conquis par son aïeul.

La devise des Montmorency:

APLANOS – Tout droit, sans dévier

Cette famille comprend: 6 connétables, 12 maréchaux de France, 4 amiraux, plusieurs cardinaux, plusieurs grands officiers de la couronne, nombreux chambellans, grands maîtres et chevaliers des ordres du Saint-Esprit, de Saint-Michel, de Saint-Louis, de la Toison d’or, de la Jarretière, etc.
Le petit château, Sylvie, les sept chapelles, la rue du Connétable, l’hôtel de Beauvais,…, rappellent à Chantilly, cette glorieuse famille.