Au cœur du réservoir

Au cœur du réservoir

A l’occasion des Journées de l’archéologie, Jean-Louis Bernard présente une conférence en salle puis sur site pour dévoiler la face cachée du réservoir. Lors des travaux d’aménagement du réservoir de la petite pelouse, des fouilles archéologiques ont été été effectuées. Ces fouilles, conduites par l’archéologue Jean-Louis Bernard, ont permis de mieux comprendre l’histoire et les aménagements successifs de cet élément patrimonial. Samedi 18 juin 2016, à 15 h 00, salle de conférences de la Mairie de Chantilly, 11 av Maréchal Joffre. Entrée libre.

La communauté anglicane à Chantilly

La communauté anglicane à Chantilly, conférence par le révérend Clarck, samedi 28 mai à 15h00, à l’éspace Bouteiller, Chantilly. Entrée libre

La forêt

La référence présentée ici, comprend trois études sur la forêt ancienne de Chantilly. En étudiant le sous-sol, le sol et le climat ancien, une représentation de la forêt est établie avant l’époque gallo-romaine. L’étude archéologique permet de reconstituer les axes de circulation et les endroits habités pendant l’époque gallo-romaine et après l’an mil. L’étude montre le développement de cette même forêt selon les nécessités des différents propriétaires.

M 1     L’Église Notre-Dame de Chantilly

M 1 L’Église Notre-Dame de Chantilly

Dès juin 1684, le Grand Condé prévit la place, en face de l’Hôtel de Beauvais (actuel 12, rue du Connétable), où devait être construite une chapelle. La mort du Prince retarda encore une fois le projet, mais l’héritier, Henri-Jules de Bourbon, fit édifier l’église, de 1687 à 1691, par les soins de l’architecte ingénieur Pierre Gittard, sur un plan donné par Mansart.

Sylvie – Marie-Félice des Ursins (1600-1666)

Marie-Félice Orsini (francisé: des Ursins) de Bracciano était, la petite-fille de Cosme Ier de Médicis, grand duc de Toscane et filleule de Marie de Médicis, reine de France. Le 28 novembre 1612 elle épousa Henri II de Montmorency. A Chantilly, elle vécut des années heureuses, entourée d’hommes de lettres et de poètes. La maison dite “de Sylvie” et l’étang gardent le souvenir son passage à côté d’un daim qu’elle avait apprivoisé.

Chantilly, le quotidien d’un prince

  Chantilly, le quotidien d’un prince conférence  par Françoise Niederhauser, le 21 novembre 2015, à 15h00, salle de conférence de la mairie de Chantilly ENTRÉE...
Visite du musée de la Grande Guerre de Meaux

Visite du musée de la Grande Guerre de Meaux

Le 8 octobre prochain, notre association organise une visite du Musée de la Grande Guerre de Meaux. Nous en profiterons pour visiter la fromagerie de Saint Faron. Renseignements : contact@asce-chantilly.com. Inscriptions jusqu’au 30 sept.

Institut de France : 80 ans d’administration du Domaine de Chantilly

« C’est en 1886 que le duc d’Aumale, chassé de France par la loi d’exil, répondrait à la mesure qui le frappait en donnant à l’Institut, dont il était membre à un double titre, le domaine de Chantilly, son château, sa bibliothèque, les riches collections du Musée Condé, son parc et, avec sa forêt de 7000 hectares, ses fermes, ses maisons et son champ de courses, les moyens d’entretenir ce sanctuaire d’histoire et d’art »

Les Montmorency

Avant qu’il y eût des rois il existaient des barons de Montmorency aurait dit un jour Henri de Montmorency à un ambassadeur anglais. Cette très ancienne famille remontait bien avant l’ascension au trône des Capétiens. La tradition faisait remonter leur...
Conférence

Conférence

La dentelle de Chantilly d’hier à aujourd’hui, par Isabelle Dumont-Fillon, directrice de la Médiathèque municipale de Chantilly Samedi 19 septembre 2015 à 15h00 Salle Bouteiller (salle de...

Pierre d’Orgemont (? – 1389)

C’est le 28 mai 1386 que Pierre d’Orgemont achète la seigneurie de Chantilly, vendue par les héritiers du dernier Bouteiller.
Il rassemble les terres autour de Chantilly et élève un nouveau château: une imposante forteresse, surplombée d’un donjon et comprenant sept tours entourés d’eau.

L’abbé Charpentier (1882 -1944)

L’abbé Charpentier va demander dans son sermon, le dimanche 23 juillet 1943, « le refus de la collaboration, ne céder ni aux séductions ni aux menaces allemandes, rejeter le neopaganisme nazi, rester, même au péril de la liberté fidèles à la Patrie et à l’Eglise. »

Page 2 sur 3123
x Shield Logo
This Site Is Protected By
The Shield →