La ville de Chantilly au comté Fairfax, dans l’État de Virginie, aux États-Unis et se trouve à 25 miles (40km) à l’ouest de Washington D.C.

Lors du recensement de 2010, elle comptait 23 039 habitants.

La ville a été nommée d’après la ferme qui se trouvait ici au début du XIXe siècle. Cette ferme avait elle-même pris son nom d’après une plantation du XVIIIe siècle située en Westmoreland, Virginie et où on trouve encore la colline Chantilly Hill et le Chantilly Branch, un bras du fleuve Cold Harbor Creek.

Le nom de cette plantation vient de notre château de Chantilly, qui avait impressionné, lors de sa visite en Europe, le propriétaire de la plantation, Richard Henry Lee  – qui est particulièrement célèbre pour avoir déposé la Resolution of independence qui sera acceptée par le Congrès et qui conduira à la rédaction de la Déclaration d’indépendance des États-Unis.

Vers 1700, Chantilly accueillait plusieurs plantations coloniales. On cultivait majoritairement du tabac.

  •  la plantation Sully, actuellement « Sully Historic Site », appartenant à Richard Bland Lee, juriste, homme politique et propriétaire planteur, cousin de Richard Henry Lee. Certains auteurs pensent que le nom a été donné en lien avec le château de Sully (Loiret) qui avait appartenu à Maximilien de Béthune duc de Sully, ministre de finances de Henri IV et dont l’œuvre était bien connue en Virginie.
  • la plantation « Leeton Grove » appartenant à George Richard Lee Turberville : plus de 5000 acres (2023,4 ha) de terre. La maison existe encore au 4619 Walney Rd.
  • la ferme de John Hutchinson
  • la plantation Chantilly qui a donné le nom à la ville. Cette plantation appartenait à Cornelia Lee Turberville Stuart et à son mari Charles Calvert Stuart. Ils avaient donné le nom de Chantilly d’après la plantation de Westmoreland, appartenant à Richard Henry Lee, le grand-père de Cornelia.

Le village s’est développé pendant le XIXe siècle, surtout avec la construction de la route « Little River Turnpike » (aujourd’hui  Route 236)  vers Winchester.

Le 1er septembre 1862, pendant la Guerre de Sécession, a eu lieu la Bataille de Chantilly ou la bataille d’Ox Hill. Ce fut une bataille acharnée, disputée tout près de la capitale fédérale Washington D.C., sous un terrible orage, au résultat tactiquement incertain. Mais elle marqua la fin de la campagne de Virginie du Nord.

Les pertes ont été importants : plus de 2 000 morts, deux généraux unionistes éminents ont été tués : Isaac Stevens et Philip Kearny  et les troupes fédérales ont mis le feu et détruit la maison et la plantation Chantilly. Il n’en reste qu’une maison de pierre dont les historiens pensent qu’avant la guerre  c’était la maison des surveillants de la plantation et qui est devenue une taverne, après. Après la guerre, Cornelia, lourdement endettée a vendu sa propriété de 1064 acres (431 ha).

La ville de Chantilly a évolué vers zone suburbaine de Washington D.C. au cours des années 1980 quand des quartiers résidentiels et zones commerciales ont été construites au sud de l’aéroport Dulles. Malgré le développement commercial et résidentiel qui couvre maintenant en grande partie Chantilly, le champ de bataille d’Ox Hill est préservé, dans un parc de 5 acres (2 ha).

On trouve à Chantilly,  le Centre Steven F. Udvar-Hazy,  annexe du Musée National de l’Air et de l’Espace.

Source : Wikipedia (en)

Pin It on Pinterest

Share This